Top départ pour l’acte 10 du « Festival All Star Battle International »

La 10e édition du « Festival All Star Battle International » se tient du 16 au 20 mai 2023 au Togo. Il est une initiative de l’association « No Limit », groupe de danseurs togolais, évoluant dans le break dance, avec l’appui de l’Institut français du Togo à travers le projet « Togo créatif ». Ce festival a été lancé le mardi 16 mai à l'Institut français du Togo, lors d'une conférence de presse.

« Festival All Star Battle International » promeut le break dance au Togo et le celui togolais à l’international. Il répond aux besoins des danseurs togolais d’avoir une plateforme d’expression, de renforcement de capacités et de partage de compétences avec des danseurs d’autres horizons pour renforcer cette communauté de danseurs au Togo. Il s'agit d'une plateforme de renforcement de capacités impliquant la jeune génération afin qu’elle prenne la relève.

Plusieurs activités sont inscrites au programme de cet évènement. Il s’agit d’une table ronde sous le thème « Place des filles/femmes dans le breaking », des ateliers hiphop, des conférences, des danses classique et contemporaine, des chorégraphies et une soirée « Bach to Africa ». Il est aussi prévu la restitution de « Pieces of Africa », un Cypher à une place publique de Lomé, des battles internationales Bboys et Bgirls et une soirée Spectre.

Dans le cadre du festival, « No Limit association » a participé à une résidence de création de deux semaines avec des formateurs venus de la France, Iffra DIA et Boris Bodonon. La restitution de leur pièce dénommée ” Peaces of Africa” est prévue pour ce 17 mai et elle sera suivie d'une compétition Bgirls et Bboys1 vs 1. Cette dernière permettra de sélectionner le meilleur Bboy et Bgirl du Festival. Les vainqueurs remporteront chacun une ceinture. Les compétiteurs viennent de 8 pays de la sous-région, entre autres, du Bénin, Ghana, Nigeria, Niger, de la France, de la Martinique et du Togo.

Le responsable de l’association « No Limit » et directeur du « Festival All Star Battle international », Stéphane AFLAGAH explique que pour cette édition, ils s’intéressent à la question du genre parce qu’ils veulent qu’il y ait plus de femmes qui s’exercent à cet art et il est prévu des compétitions exclusivement féminines. « Nous allons nous intéresser à la question de la transmission de la prochaine génération, nous formons les petits pour leur permettre d’avoir aussi l’occasion de s’exprimer devant un public. Le troisième thème du festival, c’est le mélange de cultures parce que le break dance est né dans un environnement urbain », précise-t-il.

Le breaking trouve ses racines dans la jeunesse afro-américaine et latino du Bronx, à New York, où la culture hip-hop s'est formée dans les années 1970. À l'origine improvisé, il est issu du milieu du rap et du hip-hop. Alafiakultur

Partager sur

Facebook
Twitter
WhatsApp

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *