Les épidémies soulignent le besoin crucial de renforcer les systèmes de santé, selon l’OMS

Les épidémies actuelles mettent en évidence la nécessité urgente pour chaque pays de renforcer ses systèmes de soins a déclaré à la presse le chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le mercredi 15 février 2023.

Cet appel s'inscrit dans le contexte des flambées du virus de Marburg et de Mpox ou  Monkeypox (appelé auparavant variole du singe), des plus de 10.000 décès dus à la Covid-19 encore signalés chaque semaine et de la réponse d'urgence en cours aux tremblements de terre meurtriers en Syrie et en Türkiye, a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Ensemble, ces conditions actuelles montrent que tous les pays doivent absolument mettre en place des systèmes de santé capables de faire face à de telles situations d'urgence », a-t-il souligné.

La menace du virus de Marburg

Pour faire face à la récente flambée de la maladie à virus de Marburg en Guinée équatoriale, l'OMS collabore avec les autorités pour se préparer à détecter rapidement tout cas suspect due à un virus rare de type Ebola dont le taux de mortalité peut atteindre 88%. À ce jour, neuf décès ont été signalés, et aucun cas n'a été confirmé au Cameroun et au Gabon voisins. Des vaccins sont en cours de développement et la Guinée équatoriale sera associée à toute décision relative à des essais cliniques. Le Dr Abdi Mahamud, de l'OMS, a déclaré que les leçons tirées de la pandémie de la Covid-19 se sont déjà traduites par une volonté actuelle de renforcer les efforts de surveillance dans les pays voisins.

Mpox, une urgence mondiale

Tout en reconnaissant les efforts en cours et le déclin continu des cas de Mpox, l'OMS a indiqué que plus de 30 pays signalent actuellement des cas. « La flambée épidémique reste une urgence publique à l'échelle mondiale », a averti Dr Tedros. En outre, des inquiétudes persistent quant à la sous-déclaration, en particulier dans les pays où des cas antérieurs ont été signalés, a-t-il ajouté, appelant tous les pays à maintenir leurs efforts de surveillance.

Mpox est une maladie virale rare qui apparait principalement dans les zones de forêt tropicale humide d'Afrique centrale et occidentale. Des flambées de Mpox sont apparues dans d'autres parties du monde, touchant 110 pays concernés, avec des rapports faisant état de plus de 80.000 cas et 55 décès.

 Monkeypox est un virus qui provoque une éruption cutanée, qui peut ressembler à des boutons ou à des ampoules, souvent accompagnée de symptômes semblables à ceux de la grippe. La Mpox peut se propager par des contacts étroits, intimes et souvent de peau à peau. Alafiakultur

Partager sur

Facebook
Twitter
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *