Jules Ahadji Komlan dédicace son livre « Bella Bellow, la Légende africaine » et rend hommage à la diva togolaise

Le journaliste-écrivain togolais Jules Ahadji Komlan a dédicacé son livre « Bella Bellow, la légende africaine » lors d'une soirée musicale organisée par le Goethe-Institut ce mardi 21 mai à Lomé. Ce livre retrace la vie et le parcours de la chanteuse togolaise Bella Bellow, décédée dans un accident de circulation à l'âge de 28 ans.

Dédicace de l'œuvre

Ce livre retrace la vie de la célèbre chanteuse africaine Bella Bellow entre autres sa collaboration avec Gérard Akueson et sa rencontre avec d'autres artistes renommés tels que Manu Dibango. L'ouvrage, édité aux éditions du Signe à Strasbourg en France explore divers aspects de sa vie, de sa carrière et de son héritage, notamment sa famille, son ascension internationale et son impact sur le monde de la musique africaine. Bella Bellow est présentée comme une légende incontournable dont la mémoire perdure à travers les générations.

Le 10 décembre 1973, Bella Bellow, la pionnière de la chanson d'Afrique francophone des années 60-70 décède tragiquement à l'âge de 28 ans. La presse s'enflamme. Mort accidentelle provoquée par le sabotage de sa voiture? Eliminée par de puissantes fortes occultes tapies dans l'ombre ? S'agit-il d'un assassinat politique ? Serait-elles une victime d'un r'un règelement de compte au sein même de sa propre famille ? Est-ce un mauvais coup du sort ? Son ancien manager et producteur aurait-il cherché à l'éliminer suite à leur séparation professionnelle ? Chacun interprète, fantasme, invente les circonstances de sa mort aussi brutale que mystérieuse.

Un demi-siècle après, les circonstances de la disparition de Bella Bellow, icone culturelle demeure une énigme à bien des égards. Au fil du temps, la chanteuse adulée pour ses talents et sa vie d’exception a perdu la bataille du narratif dans les médias et sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’entre eux relaient la rumeur publique et développent toutes sortes de suppositions. Comment démêler le vrai du faux quand tant de choses ont déjà été dites, écrites et montrées ? Comment répondre à la multitude de questions encore non élucidées ?

Pour comprendre qui était la femme cachée derrière la star, Jules Ahadzi Komlan à travers son livre, s'est attaché à retrouver de nombreux témoins, dont ceux ayant assisté à l'ascension et à la métamorphose de Georgette Adjoavi Nafiatou Bellow en Bella Bellow.

Cet ouvrage est le résultat de trois années d’enquête journalistique, de collecte d’information, de témoignages et de souvenirs où l’auteur raconte le dernier jour de la plus grande chanteuse togolaise de tous les temps. Il rend hommage à Bella Bellow, figure hors norme de la chanson africaine des années 60-70, est un véritable recueil de trésors que la légende a accumulé durant ses vingt-huit années d’existence.

Au cours de la soirée, un documentaire sur l'artiste a été présenté, suivi d'une discussion menée par l'auteur lui-même. Jules Ahadji Komlan a partagé les résultats de ses trois années d'enquête journalistique et de collecte d'informations pour écrire ce livre, soulignant l'importance de laisser un témoignage crédible de la vie de Bella Bellow à la jeune génération.

La soirée a été rendue plus spéciale grâce à la présence de plusieurs personnalités de renom, notamment la dernière survivante de l'accident du 10 décembre 1973, le Dr Mélanie Ayélé Gaba Beccari. Elle a partagé son expérience en affirmant qu'elle était présente lors de cet accident, rappelant comment les rumeurs et les discussions ont exacerbé son traumatisme. Trois ans après cet accident tragique, elle a enfin réussi à surmonter ce souvenir et à avancer.

Jules Ahadji Komlan a dédié cet ouvrage à la mémoire de Bella Bellow et à sa contribution à la musique africaine. Son objectif est de rétablir la vérité sur la vie et la carrière de Bella Bellow, et de laisser un héritage tangible pour les générations futures.

Dr Mélanie Ayélé Gaba Beccari, dernière survivante de l'accident du 10 décembre 1973

Partager sur

Facebook
Twitter
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *