Journée mondiale du livre et du droit d’auteur : promouvoir la diversité linguistique et le multilinguisme

Le 23 avril de chaque année est célébrée la journée mondiale du livre et du droit d'auteur pour promouvoir le plaisir des livres et de la lecture. Des évènements ont lieu dans le monde entier pour reconnaître l’étendue des livres - un lien entre le passé et l'avenir, un pont entre les générations et à travers les cultures.

À cette occasion, l'UNESCO et les organisations internationales représentant les trois grands secteurs de l'industrie du livre - éditeurs, libraires et bibliothèques - choisissent la capitale mondiale du livre pour une année afin de maintenir, par sa propre initiative, l'élan des célébrations de cette journée du livre.

Thème de l’édition 2023 : les langues autochtones !

Défendre et promouvoir la diversité linguistique et le multilinguisme est une priorité des Nations Unies et il y a tout juste un an a commencé la Décennie internationale des langues autochtones (2022-32). Les langues autochtones et locales sont inscrites dans la charte du réseau Capitale mondiale du livre qui reconnaît diverses formes de littérature avec le livre comme support mais également à travers les traditions orales. Pour la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur, le 23 avril, l'UNESCO met l'accent sur les langues autochtones.

Sur les quelque 7 000 langues existantes - dont beaucoup sont en voie de disparition rapide - la majorité est parlée par des peuples autochtones qui représentent la plus grande part de la diversité culturelle mondiale. « Les Nations Unies n'imposent aucune restriction quant aux personnes ou aux cultures qui peuvent être qualifiées d'autochtones, d’ailleurs nous connaissons tous des communautés autochtones dans notre pays ou parmi les personnes avec lesquelles vous avez travaillé à l'étranger. Les livres sont en effet des vecteurs essentiels pour transmettre et promouvoir l’éducation, la science, la culture et l’information et y donner accès partout dans le monde. », Audrey Azoulay, directeure Générale de l’UNESCO

En se faisant le champion du livre et du droit d'auteur, l'UNESCO défend la créativité, la diversité et l'égalité d'accès à la connaissance grâce à son travail sur tous les niveaux – allant du Réseau des villes créatives de la littérature à la promotion de l'alphabétisation et de l'apprentissage mobile en passant par la promotion de l'accès libre aux connaissances scientifiques et aux ressources éducatives. Avec la participation active de toutes les parties prenantes (auteurs, éditeurs, enseignants, bibliothécaires, institutions publiques et privées, ONG humanitaires et médias et tous ceux qui se sentent motivés pour travailler ensemble à cette célébration mondiale des livres et des auteurs), la journée mondiale du livre et du droit d'auteur est devenue une plateforme permettant de rassembler des millions de personnes dans le monde entier.

Le 23 avril est une date symbolique dans la littérature mondiale. C'est la date à laquelle plusieurs grands auteurs, William Shakespeare, Miguel de Cervantes et l'Inca Garcilaso de la Vega sont morts. Cette date était un choix naturel pour la Conférence générale de l'UNESCO, qui s'est tenue à Paris en 1995 pour rendre un hommage mondial aux livres et aux auteurs, à cette date, en encourageant l’accès aux livres pour tout le monde. Alafiakultur (Source : UNESCO)

Partager sur

Facebook
Twitter
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *