Des jeunes désœuvrés renforcent leurs compétences en arts plastiques à Kpalimé

Des jeunes désœuvrés de la ville de Kpalimé et des apprenants en peinture du Collège d’enseignement artistique et artisanal (CEAA) ont eu l'opportunité de participer à un atelier pratique de renforcement de leurs compétences en arts plastiques. Cette formation, initiée par l'artiste plasticien togolais Agbéfu Nomessi Komi et soutenue par le ministère de la Culture et du Tourisme à travers le Fonds national de promotion culturelle (FNPC), s'est déroulée du 22 au 26 avril à Kpalimé.

L'objectif de ce projet intitulé “Eveil artistique à Kpalimé, rencontre et initiation des jeunes aux arts plastiques“ est d'offrir aux participants l'opportunité de s'engager dans les arts plastiques, en explorant leur potentiel artistique et en développant leurs compétences. En mettant en avant le problème du manque d'opportunités d'activités pour les jeunes, ce projet vise à canaliser l'énergie et la créativité des jeunes vers des formes d'expression positives et enrichissantes.

À travers des ateliers et sessions de formation, les participants ont pu apprendre et maîtriser différentes techniques artistiques telles que la peinture, le dessin, la sculpture et l'étude des couleurs. Ils ont été encouragés à puiser dans leurs expériences personnelles et environnementales des idées pour créer des œuvres originales et significatives.

Pour l'artiste plasticien Agbéfu Nomessi Komi, l'art est un moyen d'expression personnelle et de développement de compétences. Il souligne que la ville de Kpalimé fait face à un taux élevé de chômage chez les jeunes et à un manque d'infrastructures éducatives et culturelles sur l'art et la peinture. Cette formation représente donc une opportunité pour ces jeunes de se donner des capacités d'insertion et de prise en charge professionnelle dans la vie active.

Enseignant au CEAA, M. Dzakpata Komi Fogan est convaincu que cette formation est un atout pour les apprenants, leur permettant de se prendre en charge une fois leur cursus pédagogique terminé. Il souligne l'importance pour les jeunes de développer un savoir-faire afin de pouvoir se prendre en charge et survivre dans la société.

Cette initiative témoigne de l'engagement des acteurs culturels et éducatifs à offrir des opportunités de développement personnel et professionnel aux jeunes désœuvrés, renforçant ainsi leurs capacités et compétences dans le domaine des arts plastiques. Alafiakultur avec Atop

Partager sur

Facebook
Twitter
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *