Une danse Kamou en souvenir du retour triomphal de feu président Gnassingbé Eyadéma  

Une danse Kamou s'est tenue le jeudi 2 février 2023 en souvenir du retour triomphal de feu président de la République, Gnassingbé Eyadema, sorti indemne de l’attentat de Sarakawa.

Les danseurs dans leurs accoutrements de circonstance ont fait massivement le déplacement du site choisi pour cette réjouissance. Aux sons de plusieurs instruments de musique notamment le Tam-tam, la flute, le cor, l’harmonica, la castagnette et autres, les danseurs ont émerveillé le public pendant plus de deux heures. La plupart couverts de talc, ont dansé aux rythmes des sons croisés. Outre, le Kamou, les danseurs ont exécuté aussi « Soo », une danse qui se tient lors des funérailles.

Cette danse Kamou est une initiative de l’Association des femmes de la Kozah à Lomé (AFKL). Pour la secrétaire générale, Mme Banawaï Elisabeth, c'était une guerre que le père de la nation avait gagné. « On ne peut pas oublier ce jour-là. Quand bien même il n'est plus, on continue. Puisque c'est lui qui a lutté pour la paix et l'économie togolaise. Nous voulons que nos enfants et petits-fils continuent de célébrer cette date », a-t-elle dit. Mme Banawaï a souligné qu’elles veulent respecter ce que feu président Eyadema leur a recommandé de son vivant : « Si un jour je ne suis plus, ne laissez pas cette cérémonie, continuez et ceux qui viendront après nous comprendront pourquoi ce jour a été instauré ».

En rappel, le 2 février 1974, c’est la date à laquelle feu Général Gnassingbé Eyadéma a effectué son retour triomphal à Lomé par voie terrestre, après avoir échappé à un accident d’avion dans la préfecture de la Kozah, le 24 janvier 1974 à Sarakawa. La rédaction (ATOP)

Partager sur

Facebook
Twitter
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *